Aller au contenu

Le Voyage d’affaires devient toute une affaire !

voyageaffairetoutuneaffaire

Tant que le vaccin ne sera pas trouvé, les vols internationaux se feront plus exceptionnels.

D’une part, les voyageurs ne voudront pas prendre de risque sanitaire au contact d’autres voyageurs de diverses nationalités, ni, une fois sur place, au contact de populations nouvelles.

D’autre part, les pays seront frileux à laisser entrer sur leurs territoires de potentiels agents infectants.

 

La barrière au voyage international devient donc très élevée.

 

Cette pandémie et celles qui suivront mettent un holà percutant à nos modes de fonctionnements actuels, particulièrement dans ce domaine du nomadisme temporaire.

Les flux humains internationaux ponctuels vont devenir beaucoup moins répandus en temps de risque sanitaire, épisodes qui pourraient malheureusement devenir la norme.

 

Le syndrome du grand voyageur dont le rêve est de moins voyager va se répandre à toute la population business. Le voyage va ainsi revêtir une dimension plus précieuse car plus exceptionnelle.

C’est une très bonne nouvelle écologique, mais pas nécessairement économique puisque le voyage d’affaires est vecteur d’expansion.

 

Ce nouveau paradigme va rendre déterminante l’optimisation de ces flux plus rares qu’il sera alors indispensable de valoriser plus que jamais.

La présence d’un collègue international sur une destination pourra s’assimiler à un présent à exploiter par tous ceux qui auraient un intérêt à rencontrer ce collègue.

Le sourcing des présences exceptionnelles de collègues fortuitement proches de soi pendant un temps très limité peut devenir une data stratégique pour le business.

 

La présence exceptionnelle devient un présent exceptionnel, dont la valeur dépend des relations interpersonnelles et enjeux qui en découleront.

Cette valorisation qui n’était pas perceptible, en tout cas à ce point jusque-là, devient un paramètre d’ordre stratégique au sein des entreprises.

Cette prise de conscience pourra aussi devenir très utile en périodes saines, hors pandémie, quand la liberté de voyager refera jour !

 

Pourquoi ne pas d’ores et déjà envisager aussi nos déplacements d’affaires purement domestiques au même niveau d’intérêt stratégique que ceux décrits plus haut ? Le Covid-19 ne nous a-t-il pas appris que la rencontre réelle avait une valeur inestimable, tellement naturelle et évidente que nous ne nous en rendions pas compte jusque-là ?

Et dans une granulométrie encore plus fine, nous réalisons que si le télétravail procure de réels bénéfices, l’inter-relationnel a un prix qui ne se dévoile que lorsque l’on en est privé. Apprenons à présent à en tirer profit à sa juste mesure ! Le lieu de travail physique devient flexible et agile, des outils prédictifs de co-présences de contacts business permettront de garder le lien humain indispensable, avec une grande agilité individuelle et collective permise par l’intelligence artificielle inspirée de l’instinct collectif brillant des abeilles. Maîtresses dans l’art de communiquer au service du bien commun et en perpétuelle activité et mouvements.

 

Le digital au service de la vraie rencontre… ce qu’on appelle le phygital. Et soyons honnêtes, rien ne vaut un bon repas d’affaires, les e-apéros ont leurs limites !

 


 

Benoit Rabourdin
CEO hubtobee

Divider